• fr

L’évolution d’une fête depuis ses origines

1928

Pour augmenter la fréquentation de son établissement, un hôtelier a l’idée d’organiser une exposition de fleurs et d’agrumes dans les jardins de l’Hôtel Riviera. Le succès est tel qu’il fait des émules les années suivantes et la fête descend dans la rue.

1933

L’âge d’or de la Belle Epoque avec ses riches hivernants est derrière nous. La municipalité, désireuse de dynamiser l’activité touristique, cherche à donner au défi lé une couleur typiquement locale.

1934

Naissance de la Fête du Citron.

1935

Apparition de la première affiche de la Fête du Citron et du premier corso.

1936

La Fête du Citron investit les Jardins Biovès. Et ce sont près de 10 000 citrons et 12 000 oranges qui seront utilisés pour la réalisation des motifs au sol.

1940 – 1946

La Seconde guerre mondiale fait cesser toutes les activités dans la région. La Fête n’est pas d’actualité… Dès la fin du conflit, la ville, qui a subi d’énormes dégâts, panse ses plaies.

1949

Symbole d’une paix retrouvée, un globe terrestre est le motif principal de l’exposition.

1953

Les citrons prennent de la hauteur. Les fruits sont alors placés sur des arceaux métalliques qui viennent agrémenter les jardins.

1955

Le maire Francis Palmero souhaite « donner la primauté au citron, conforter l’évocation de cet agrume dans le pays mentonnais et si possible internationaliser la fête ».

1956 – 1963

Malgré les améliorations techniques et les efforts de créativité qui sont apportées à la Fête (laquelle s’étend aux jardins supérieurs), la météo n’est pas de mise. Les éditions en sont impactées : épisode neigeux
en 1956, où les parterres disparaissent sous un manteau de poudre blanche, terribles pluies en 1962, gel en 1963 qui causera l’annulation de l’exposition des jardins, etc.

1957

Apparition des premiers motifs aériens. La ferronnerie est utilisée pour construire l’ossature des structures sur lesquelles reposeront les fruits.

1959

Nouveau procédé de fruitage. Les agrumes ne sont plus piqués mais attachés à la structure par un élastique.

1969

Année exotique. Le thème retenu pour cette édition est « le Citron roi du voyage ».

1970

Une passerelle relie désormais les Jardins Biovès, facilitant la visite de l’exposition et offrant aussi une perspective sur l’ensemble des décors d’oranges et de
citrons.

1973

La Fête a pour thème « l’envoi sur la lune ». Avec ce petit pas pour l’Homme – mais un grand pour l’humanité! – difficile de ne pas évoquer Jules Verne, qui avait écrit en 1865 «De la terre à la lune».

1974

La Fête a pour thème « Citron et Chinois » et le motif principal n’est autre qu’un temple asiatique. Inconsciemment, Jules Verne est déjà source d’inspiration.

1978

La Fête, dont le succès est grandissant, voit sa durée doubler : deux semaines lui sont désormais consacrées.

1982

Pour la première fois, 100 tonnes d’agrumes sont nécessaires à la confection des chars et des motifs.

1991

La guerre du Golfe éclate. La fête est annulée pour des raisons de sécurité.

1993

La Fête du Citron® devient une marque déposée.
Lancement du premier corso nocturne.

1995 – 1999

La Fête du Citron®  inaugure une série autour des dessins animés et de la bande-dessinée. Mickey s’invite au pays du citron, tandis que l’immense Roi Lion d’oranges et de citrons trônera un temps à Disney Land Paris. Suivront la venue d’Astérix et Obélix, de Lucky Luke et même du plus célèbre des reporters, Tintin.
ancienne-affiche-fete-du-citron

2000

Le nouveau millénaire donne des ailes aux ateliers avec la création des premiers motifs articulés.

2002

Pinocchio découvre à son tour la cité des citrons.

2007

L’Inde est l’invitée d’honneur des Carnavals du Monde. Un éléphant ouvre les corsi et cette année là, les premiers visiteurs découvrent les Jardins de Lumières.
Les éditions suivantes seront consacrées aux régions, à l’Espagne ou aux îles du monde.

2013

Pour son 80e anniversaire, la Fête du Citron® se lance dans un Tour du Monde en 80 jours, feuilletant une nouvelle série consacrée à Jules Verne. Les services techniques défient Newton et la loi de la gravitation :
une montgolfière suspendue fait son apparition dans les Jardins Biovès. Pour la première fois, un motif ne repose pas sur le sol.

lire aussi :

 

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Partagez avec le hashtag #feteducitron

GRANDS ÉVÉNEMENTS

Exposition des motifs d’agrumes

Du 17 février au 4 mars 2018

Corsos des fruits d’or

Les dimanches 18, 25 février et 4 mars 2018

Jardins de Lumières

Les 17, 23 février et 2 mars 2018

Corsos nocturnes

Les jeudis 22 février et 1er mars 2018